Débat : l'autonomie protéique de la France est-elle réaliste ?

5 k vues
Réussir
Réussir
Ajoutée le 14/06/2022

« La France est souveraine à 50 % pour les matières riches en protéines, c’est-à-dire les graines avec plus de 15 % de protéines. Grâce au colza et au biocarburant, on fait mieux que la moyenne européenne à 36 %. Les dernières variétés de féverole datent de plus de dix ans et les possibilités françaises en soja sont limitées. On peut y espérer en cultiver jusqu’à 400 000 hectares en poussant les murs. », note Laurent Rosso, directeur général de Terres Univia, l’interprofession des oléoprotéagineux.

Retour sur la table ronde du salon de l'herbe.

 

Aucun commentaire